Valises posées : en Birmanie

La Birmanie cela fait des années qu'on en rêvait ... et c'était magique !
Mars 2018
15 jours
1

Tout ceux qui sont partis en Asie pourront vous le dire : L'Asie c'est la facilité du voyage mais qui nécessite une organisation certaine .

On pense notamment :

 . Aux vaccins (oui je sais moi aussi je n'aime pas ça )

 . Aux vêtements (Mesdames notamment, si vous voyagez dans des pays comme la Birmanie attention à couvrir vos épaules et préférez les pantalons ou pantacourts. Il s'agit de bienséance, c'est aussi une façon de penser le voyage que de respecter us et coutumes)

 . A la (salvatrice) trousse à pharmacie

2

Qu'il est long ce trajet ... 18h avec une escale à Dubaï.

Quand nous sommes partis de Paris il neigeait. Arrivée à Rangoon il fait 30 degrés, humide et ... On adore 😊

Échange de monnaie (pas plus de 300e par personne ) et nous voilà partis en taxi jusqu'à notre hôtel.

3

Ceci n'étant pas notre premier voyage en Asie nous avions pris la décision de nous éloigner rapidement des grandes villes. Nous avons passée la soirée et la matinée suivante à Rangoon. Nous avons volontairement pris l'hôtel près de la grande pagode Shwadagon.

Rangoon est l'ancienne capitale du pays. Vous avez peut être entendu parler du changement de capitale dans les médias en 2006. La nouvelle capitale Naypyidaw a été construite en peu de temps en 2005 par l'armée birmane. C'est une ville gigantesque, avec des artères pouvant accueillir une vingtaine de voies mais qui demeure vide. Rangoon est le centre économique de la Birmanie. Elle est divisée entre son renouveau et son histoire de grande puissance (comme en témoigne les magnifiques batiments religieux) et d'ancienne colonie anglaise.

Rangoon s'avère être relativement calme comparée aux autres villes asiatiques que nous avons visitées. Nous nous sommes baladés à pied pour faire le tour de la pagode et trouver un restaurant. Rangoon est une ville où il est facile de tout trouver pour manger : du restaurant de rue au restaurant chic d'hôtel très occidental.

Nous avons été sous le charme de la pagode de nuit. C'est très vivant et familiale.

En journée, nous avons passé au moins 2h à l'intérieur juste pour admirer le lieu mais aussi profiter de la tranquillité du lieu et ... nous faire de nouveau amis 😊 Il est tres fréquent en Birmanie que des gens demandent à vous prendre en photo. Du coup on en a profité pour nous aussi avoir quelques clichés souvenirs !

4

De Rangoon au Lac Insle ça a été une petite aventure. Nous n'avions absolument pas compris que notre hôtel allait être ... sur le lac (on aurait pu y penser vous nous direz ^^).

Du coup nous voila partis pour 1h30 de vol interne, 2h de taxi et 1h de pirogue (de nuit !!!)

Arrivée sur le lac, de nuit, ça tangue 😀

Le lac Insle est le deuxième plus grand lac du pays. Il mesure 20 km de long sur 10 de large. Il est reconnu "Réserve de Biosphère" par l'Unesco. Vous y apercevrez de nombreuses espèces d'oiseaux (grues, ibis et même cigognes !) Les différents villages sont construits sur pilotis. Les marchés, les temples, les habitations sont toutes juchés au dessus de l'eau. On ne s'y déplace qu'en pirogue. Même le système agricole est sur pilotis. Ils utilisent des jardins flottants pour cultiver fruits et légumes. C'est super joli !

C'est aussi un environnement fragile. L'augmentation du tourisme ces dernières années, a transformé le mode de navigation traditionnel pour le remplacer par des pirogues à moteur. Les complexes hôteliers ont été construits à tour de bras. La population espère que le gouvernement contrôlera rapidement les dérives.

Au matin, nous avons réservé un tour en pirogue avec notre hôtel . Balade de 5h environ, ou nous passons de village en village, à la découverte de monuments ou d'artisans.

In DEIN 
NGA PHE CHAUNG Monastery 
Floating gardens of Kela  
5

Le lendemain, nous avons voulu partir vers Sankar Lac, qui est à 2h de pirogue de notre hôtel.

Pas de chance pour nous, l'accès entre le Lac Insle et le Lac Sankar est envahit de plantes aquatiques. Impossible de passer !

Mais honnêtement rien que le chemin pour aller jusque là valait le détour !

Entre Insle et Sankar 

Profitant de s'être un peu écarté de la zone touristique nous nous sommes arrêtés chez des artisans et dans un village à l'écart des grands axes.

Poterie  
Tissage de la soie et du lotus  
6

Visite du marché et des artisans pour ce dernier jour au Lac.

Nous ne pensions pas voir autant d'artisanat ici, et si diversifié. Autant vous dire qu'on a fait marcher le commerce local 😀

Quand je pars, j'essaye toujours d'avoir une démarche équitable et local dans l'achat des souvenirs. En Birmanie c'était simple de trouver des produits artisanaux. Ce n'est pas toujours le cas dans d'autres pays.

Marché de Phaung-Daw 
Ateliers de forgerons : ça fait pas semblant !
Fabrique de cigares et cigarettes : on a testé et franchement c'est pas mal. Je ne fume pas, mais les cigares étaient doux et les ...
Fabrique de pirogues 

Et maintenant on repart ! Retour dans la ville de Nyaungshwe pour trouver un taxi capable de nous amener jusqu'à Kalaw !

Sur la route nous avons pu croiser de nombreux pécheurs. La technique de pêche du lac Insle est l'image la plus connue du Lac Insle. Ils se tiennent une jambe en l'air qui leur sert à manoeuvrer le bateau avec la pagaie et utilisent de grands paniers en osier pour attraper le poisson. Cette technique n'est quasiment plus utilisée. Elle est remplacée par des techniques plus agressives comme éblouir le poisson de nuit pour pouvoir le capturer.

Trajet retour, beaucoup de pécheurs en activité 
Petit détour par Shwe Yan Pays monastère. Edifice tout en bois 
7

Nous sommes arrivés à Kalaw un peu les mains dans les poches. Pas de logements, pas de guide pour un treck ...

Kalaw est le point de chute birman le plus connu pour les randonneurs du monde entier. Vous entendrez parler du fameux treck de trois jours qui part de Kalaw et descend vers le lac Insle. Il y a aussi possibilité de réserver des trecks plus courts, de un ou deux jours comme nous l'avons fait. Les treck passent par des domaines agricoles, des paysages typiques des montagnes birmanes et vous amènent aux contacts des éthnies locales. Il y en a pour tous les goûts.

On a trouvé très facilement un guide pour une journée de treck dans les montagnes de Kalaw : la chouette Kayla ! Mais ça on vous en parle après. Nous avons "booké" le treck chez Sam's Family. (On conseille c'est top ! ).

On s'est aussi dégoté un petit logement dans une ancienne maison coloniale magnifique ! Kalaw est une ancienne station de villégiature anglaise, la présence des anglais notamment dans l'architecture est encore bien visible. Aujourd'hui, les riches birmans viennent y chercher l'air frais des montagnes durant la saison sèche.

A 2h de Kalaw se trouve la ville de Pindaya. Cette dernière est connue pour sa grotte aux 8000 bouddhas. Nous avons passé l'après midi là bas. La grotte en elle même vaut vraiment le détour. Nous nous sommes aussi arretés chez un fabriquant d'ombrelles qui nous a expliqué et montré toutes les étapes de production . Le père travaillait les partis en bois, tandis que les deux filles s'occupaient de peindre ou de décorer les ombrelles avec des fleurs. On nous a offert du thé et laissé prendre de belles photos.

Pindaya et sa grotte au 8000 boudas 
Ombrelles 

La route entre Kalaw et Pindaya est superbe. Sur le retour, le coucher du soleil a rendu les paysages rouges. Les ouvriers agricoles finissaient le travail. C'était une ambiance spéciale, apaisante.

Chemin du retour  
8

Le deuxième jour à Kalaw nous partons en treck à la journée dans les montagnes alentours avec notre guide : Kayla. On s'équipe en mode treck et notre guide arrive en tongues avec des chaussettes. Le fou rire. 😀

On a vraiment pu échanger avec elle toute la journée, sur sa vie de jeune femme en Birmanie, les coutumes, la religion. C'est vraiment intéressant et simple comme discussion. C'est peut être ce qui m'a le plus plu finalement. Comment comprendre un pays si ce n'est en échangeant avec ses habitants.

Le treck en lui même n'est pas difficile, c'était la chaleur qui était pesante. Il fait 20km, c'est une boucle qui fait le tour de Kalaw. Nous sommes passés par des paysages de montagnes et de rizières, des domaines agricoles et avons pris le thé dans le village de l'éthnie Palaung. Lors de cet arrêt Kayla m'a fait essayer une tenue traditionnelle : beau chapeau à pompom je n'ose pas vous présenter le résultat 😀 😀. Pour le déjeuner nous nous sommes arrêté dans un bouiboui avec un magnifique point de vue sur les montagnes. Kayla a fait notre repas.

Pour ceux qui ne souhaitent pas marcher trois jours, les trecks à la journée sont de bonnes alternatives. Vous verrez également beaucoup de choses en terme de paysages et vous pourrez échanger avec les ethnies locales.

9

Le lendemain nous sommes partis pour Mandalay (7h de bus). Nous avions réservé avec un mini bus, plus rapide que les grands bus. ERREUR ! On est tombé sur le chauffeur le plus fou de la Birmanie. La moitié du bus était malade, car les routes de montagnes à 100km/h ça ne réussi pas à tout le monde. On a envoyé nos testaments à nos familles ... Le FLIP ^^

Nous étions sensés passer 3 nuits à Mandalay. C'est peut être l'endroit qu'on à la moins aimé. Plus sale, plus de monde .. plus grande ville quoi. Et nous étions très déçus par l'hôtel qui était bruyant et pas très agréable. Du coup nous avons écourté le séjour à deux nuits et sommes partis un jour plus tôt à Bagan.

Mandalay se sont les anciennes cités impériales qui sont réparties autour de la ville (entre 10 et 20km alentours). En une journée le tour peut être fait en louant les services d'un tuck tuck . Il y a 4 cités majeures : Amarapura, Mingun, Sagaing et Inwa.

• • •

Amarapura

La ville d'Amarapura est situé à 13km de Mandalay. Il ya de beaux monastères à visiter et le fameux plus long pont en teck du monde. Les monastères sont très vivants. Nous y avons appris que les birmans pouvaient être moine pendant une période de leur vie et ensuite retourner chez eux et ceux plusieurs fois si ils le souhaitent. Nous avons aussi demandé pourquoi il y avait tant d'enfants dans les monastères. La réponse nous a laissé sans voix ^^ : c'était les vacances scolaires ! Etre moine (ou soeur) et une sorte de colonie de vacances pour les enfants 😀

Le matin tôt vous verrez des moines de tout âge quêter. Sachez que les moines ne peuvent manger que jusqu'à 12H. Ensuite ils jeunent. Dans le monastère d'Amarapura vous pourrez assister au repas des moines. Ce rituel est très apprécié des touristes. (étrange non ? )

Amarapuram : Mahagandhayon Monastery  

Pont en teck de 1200m de long il a été construit en 1849. Chouette balade, même si le pont est noir de monde !

Allez sur le pont au coucher du soleil. C'est magnifique. Toutefois attention aux moustiques !

Le pont en teck de U Bien.  
• • •

Mingun

A environ 11 km de Mandalay cette ville impériale est connue pour sa stupa qui devait être la plus grande du monde. En effet, inachevée elle mesure tout de même 50m de haut. La pagode Hsinbyume est aussi à voir. Bâtiment d'une grande beauté, elle est composée de 7 terrasses qui sont censés rappelés le mont Meru.

Mingun 
• • •

Sagaing

Plus éloignée que les autres, elle se trouve à 20km de Mandalay. La route est très escarpée pour monter. Notre tuck tuck a eu du mal ! Mais quel point de vue ! Des stupas et pagodes à perte de vue. Magnifique.

ll faut aller jusqu'à la pagode U Ponya pour avoir la plus belle vue. Demandez le à votre tuck tuck. La pagode en elle même vaut le détour. Elle est originale avec son carrelage de toutes les couleurs.

Sagaing 
10

Bagan c'est un mythe. Ces 2000 stupas, les montgolfières survolants la plaine au petit matin...

Comment ne pas vous parler de la beauté et de la magie de Bagan. Fait étonnant la ville n'est pas recensée au patrimoine de l'UNESCO. La Bagan Viewing tour qui défigure le paysage en empêche en effet sa classification. L'histoire de Bagan a commencé au IIIeme siècle avant J-C. Toutefois les stupas et temples que vous visiterez sont pour la plus part datés entre le XIeme et XIIeme siècles. Les édifices sont tous référencés et on chacun un numéro qui vous permet de vous y retrouver. Bien que certains édifices soient plus connus tels que : "Shweizigon Pagode" "Ananda temple" ou encore "Thatbyinnya temple" ne sous-estimez pas le charme des petits édifices. 😀

Bagan c'est en fait 3 villages : Old Bagan (pour les visites et les hôtels de luxe), New Bagan (hôtel moins chers. C'est ici que la population vivant sur le site a été chassé pour permettre l'essor touristique) et Nyaung Oo (plus vivant avec beaucoup d'hôtels et de restaurant). Nous avons opté pour Nyaung Oo pour notre hôtel.

A savoir :

# Une stupa est un monument plein qui n'a pas d'entrée.

# Une pagode est un monument qui contient des reliques

Pour le premier jour nous avons réservé les services d'un taxi à la journée pour pouvoir nous adapter au lieu et récupérer du vol à 5h du mat'.

Nous avons fait le tour des premiers bâtiments emblématiques et assisté à notre 1er couché de soleil (un peu décevant car beaucoup de brume).

1er jour à Bagan et rencontre avec Puipui 

Durant la visite des temples nous avons été entrainé (presque malgré nous ^^) dans la boutique de Madame Puipui qui nous a appliqué cette pâte jaune que toutes les femmes ont sur les joues. Cette pâte sert de crème hydratante, crème solaire et maquillage aux femmes birmanes. Depuis le début du voyage je voulais la tester. C'est donc chose faite. C'était agréable à porter en en effet cela protège du soleil.

Pour les jours suivants nous avons opté pour le E-bike (vélo à assistance électrique). Nous avons pu visiter à notre rythme et nous perdre volontairement dans les temples. Les batteries durent longtemps.Nous n'avons pas eu de soucis. Cela permet de ne pas pédaler sur les grandes artères (un peu comme un scooter) et de reprendre la main seulement quand il y a trop de sable. Une chouette alternative. Ils proposent aussi des E-scooter. Chaque hôtel ou presque en propose pour une bouchée de pain.

11

Le deuxième jour, nous voila partis pour le mont Popa. C'est à environ une heure de voiture de Bagan. Il s'agit d'un lieu saint et de pèlerinage bouddhiste. Le temple est installé en haut d'une montagne de plus de 700m qui est en réalité un amas de lave, fruit d'une ancienne irruption du Mont Popa.

De loin le temple est magnifique et vaut vraiment le détour. On a été un peu déçus en montant les (trèèèès) nombreuses marches pour aller au sommet. C'est assez sale et nauséabon. Et il faut faire un peu attention aux macaques.

Pensez à prendre des lingettes nettoyantes. Le mont Popa se visite pied nus (comme tous les édifices religieux bouddhistes). Le sol est jonché de caca de singe et autres crasses. Vous serez vraiment contents de pouvoir vous laver les pieds en sortant.

Nous sommes ensuite allés dans un Resort qui se trouve en face du mont Popa pour prendre un verre et profiter de la vue.

Mont popa 
• • •

Quand on rêve de Bagan on a tous l'image des montgolfières volants au dessus des temples.

C'est un vrai budget (environ 350e) mais si vous pouvez vous le permettre, je le conseille vraiment.

C'était une expérience unique et époustouflante.

Nous avons réservé avec Baloons over Bagan. Ils sont venus nous chercher à l’hôtel en bus d'écolier vers 4h du matin. Nous avons été accueilli avec un petit déjeuner et avons assisté à la préparation des montgolfières. Leurs montgolfières ont 4 compartiments de 4 personnes. Le pilote a joué le jeu en faisant tourner régulièrement la montgolfière pour que chacun voit bien et puisse prendre des photos. Le vol a duré 1h et est bien passé au dessus des temples.

Atterrissage en douceur sur une bande de sable dans le fleuve.

12

Quand nous avons organisé le voyage, j'avais tout fait pour que l'on perde le moins de temps possible en transport, étant un peu frustrée de ne rester que 15 jours sur place. Nous avons réussi à prendre un vol en fin de soirée de Bagan jusqu'à Rangoon pour pouvoir attraper ensuite notre vol international. De ce fait, nous n'avons pas perdu de temps, n'avons pas été obligé de dormir une nuit à Rangoon et avons pu profiter de la dernière journée à Bagan. Nous avions réservé un cours de cuisine chez l'habitant. le concept est sympa : on va faire ses courses au marché local et ensuite on cuisine. L'organisatrice nous a donné un peu d'argent et il a fallu négocier comme des birmans (pas facile !). Nous avons ensuite cuisiné ensemble une multitude de plats, pour finalement les déguster tous ensemble. Super expérience !

• • •

The end 😀